L’obésité

QU’EST CE QUE L’OBÉSITÉ?
Qu’est-ce que le surpoids, l’obésité et l’obésité morbide?

Il est d’abord nécessaire de définir ce qu’est un poids normal, un surpoids et une obésité.

Les critères qui ont été retenus reposent sur le calcul de son Index de Masse Corporelle ou IMC : il s’agit du rapport entre le poids en kilogrammes et la taille en mètre au carré.

Les personnes qui ont un IMC entre 18 et 25kg/m2 sont en poids normal.
Les personnes qui ont un IMC entre 25 et 30 Kg/m2 sont en surpoids.
Les personnes qui ont un IMC supérieur à 30 Kg/m2 sont en obésité.

L’obésité devient morbide quand elle est responsable de l’apparition ou de l’aggravation de maladies.

On distingue plusieurs grades d’obésité :

  • Obésité modérée ou de grade 1 : IMC entre 30 et 34,9 Kg/m2
  • Obésité sévère ou de grade 2 : IMC entre 35 et 39,9 Kg/m2
  • Obésité morbide ou de grade 3 : IMC au-dessus de 40 Kg/m2
Les causes de l’obésité morbide

On distingue 4 grandes catégories de causes de l’obésité morbide :

1. Les causes biologiques de l’obésité morbide sont :

L’âge, le sexe, les maladies, les traitements médicamenteux

2. Les causes familiales de l’obésité morbide sont essentiellement :

Les habitudes alimentaires, l’activité physique, le terrain génétique

3. Les causes environnementales de l’obésité morbide sont :

La surabondance alimentaire, la publicité, le mode et le rythme de vie,  les régimes

4. Les causes psychologiques de l’obésité morbide :

Anxiété, dépression, stress, différents traumatismes psychiques

Les techniques de chirurgie bariatrique

Il existe de nombreuses techniques de chirurgie bariatrique.

On a l’habitude de les classer en 3 catégories :

  • les sleeves gastrectomies
  • les bypass gastriques
  • les anneaux gastriques

Chaque technique est choisie par les différentes personnes qui ont participé à la réalisation du bilan, au cours d’une réunion de concertation, à la fin de votre évaluation médicale.

Problèmes et conséquences de l'obésité

L’obésité morbide a des conséquences organiques néfastes :
  • Hypertension artérielle.
  • Apnée de sommeil.
  • Diabète et maladies liées à l’hyperlipémie.
  • Arthrose du dos et des genoux.
  • Cancer du sein, du colon et de l’uterus
  • Ovaires poly kystiques et stérilité
Conséquences psychologiques :
  • Dépression nerveuse avec son cercle vicieux alimentaire.
  • Troubles de la personnalité = Dépréciation de soi-même.
Obésité et diabète

Le diabète de type 2 est une maladie grave et très répandue chez les personnes obèses. Même avec un surplus de seulement quelques kilos, vous avez un plus gros risque de développer du diabète mais évidemment plus vous êtes obèse, plus le risque est élevé.
On estime que 80 % des diabétiques sont en surpoids ou obèses.

Aux États-Unis, le diabète de type 2 est la troisième cause de décès.

Actuellement les experts en chirurgie bariatrique et les endocrinologues sont convaincus que le Gastric by pass, voire la sleeve gastrectomie est une forme de traitement du diabète par les conséquences hormonales qu’ils entraînent.

Dans notre série de patients opérés nous avons constaté que tous les diabétiques ont arrêté les anti diabétiques oraux et normalisé le taux d’hémoglobine glyquée.

L'obésité est un facteur de risque de maladie cardiovasculaire

L’hypertension artérielle essentielle, à savoir l’élévation progressive de la tension artérielle est beaucoup plus courante chez les personnes obèses.

Elle conduit très souvent au développement des maladies du cœur et endommage aussi les vaisseaux sanguins.

Cet état entraîne un risque accru de crises cardiaques, de dommages des reins et de durcissement des artères (athérosclérose).

L'obésité est le principal facteur de risque de l'apnée du sommeil.

L’apnée du sommeil, à savoir l’arrêt de la respiration pendant le sommeil, est un phénomène survenant habituellement chez les personnes obèses qui ont le cou comprimé.

Ceci cause un ronflement entrecoupé de périodes d’obstruction complète pendant lesquelles aucune entrée d’air ne se fait. Pour un observateur inexpérimenté, la personne qui dort semble retenir sa respiration de façon volontaire.

En fait, la personne souffrant d’apnée du sommeil, n’est pas du tout consciente de l’existence du problème ou ne fait que remarquer qu’elle dort légèrement et se réveille souvent au cours de la nuit.

Les effets de l’apnée du sommeil sur la santé peuvent être graves. En effet, l’hypertension artérielle, la perturbation du rythme cardiaque et la mort subite peuvent découler de ce problème.

Les personnes qui en souffrent se réveillent épuisées et s’endorment souvent pendant la journée et parfois même en conduisant.

Cet état est associé à un taux de mortalité élevé et met même la vie des autres en danger.

La dyslipidémie liée à l’obésité

Le taux de cholestérol et de triglycérides est généralement élevé.

Les obèses ont généralement un foie augmenté de volume par la surcharge graisseuse (Stéatose hépatique).

C’est pourquoi, nous proposons à tous nos patients de faire un régime lacté, 5 à 7 jours avant le jour de l’intervention :

  • exclusivement Yogourt 0%,
  • Lait 0%
  • Fromage 0%
  • thé café sans sucre.

Nous pouvons aussi proposer un régime hyper protéiné sans glucides et sans lipides.

Le but est de diminuer le volume du foie et de faciliter l’intervention chirurgicale par laparoscopie.

Reflux gastro-œsophagien chez le patient obèse

L’obésité dérègle mécaniquement le système musculaire de l’étanchéité œsogastrique et entraîne des brûlures rétro-sternales après les repas.

Sur le plan anatomique, il peut parfois exister une ascension de l’estomac dans le thorax (hernie hiatale).

Douleurs ostéo-articulaires et obésité

L’obésité entraîne de manière générale une souffrance de toutes les articulations. Certaines d’entre elles sont particulièrement touchées : les genoux, les hanches, la colonne vertébrale.

Les phénomènes d’arthrose sont très accentués, avec un vieillissement prématuré des articulations et un état d’invalidité. Les hernies discales sont également fréquentes, avec lumbagos à répétition et sciatiques.

Quelque soit le degré d’obésité, les médecins spécialisés en rhumatologie ou orthopédie exigent souvent de leurs patients une perte de poids importante, non seulement pour améliorer leurs symptômes de fatigue ou le vieillissement prématuré d’une articulation, mais aussi avant d’entreprendre une opération dont les résultats risqueraient d’être mauvais.

Le surpoids exerce également des contraintes fortes

Par exemple, la pose d’une prothèse du genou ou de la hanche entraîne des sollicitations mécaniques articulaires très fortes, qui feraient craindre chez l’obèse une usure prématurée du matériel implanté dont on sait que la durée de vie est assez limitée.

Par ailleurs, on observe plus fréquemment que dans la population normale des crises de goutte, qui sont liées à l’élévation du taux d’acide urique dans le sang (hyperuricémie).

Les autres complications sont les tendinites, l’ostéoporose qui est une perte de la substance osseuse survenant en général chez la femme après la ménopause et dont résulte une plus grande sensibilité aux fractures.

Pourquoi l'obésité rend la femme moins fertile

En effet, des études ont démontré que l’obésité chez la femme influence le métabolisme des oestrogènes et des androgènes, qui se déposent dans le tissu gras.

L’obésité entraine un hyperinsulinisme lequel ne fait pas très bon ménage avec la fertilité et a un impact sur de nombreuses autres fonctions nécessaires à la reproduction, entre autres sur l’hypothalamus et l’hypophyse.

Bien sûr, rien ne sert de s’alarmer : un léger surplus de poids ne mène pas à l’infertilité, pas plus d’ailleurs qu’il est vrai de dire que toutes les femmes obèses n’arrivent pas à concevoir des enfants, mais celles dont la masse corporelle est au-dessus du poids santé devraient penser à se rééquilibrer si elles ont un problème d’infertilité.

Surpoids, obésité et conception

De toute façon, le surpoids peut aussi engendrer des fausses couches et des complications morbides durant la grossesse. Pourquoi donc ne pas faire doublement attention ! Un régime alimentaire équilibré et suivi d’ exercices physiques, pourraient faire toute la différence.

À noter, également : un poids en dessous de la masse corporelle peut engendrer autant de problèmes de conception que l’obésité en nuisant aux cycles menstruels, à la fonction normale des ovaires : les femmes dont l’indice de masse corporelle est inférieur à 17 auraient 1,6 fois plus de difficulté à concevoir.

Artéres, veines et obésité

Une concentration plus importante de graisse dans le sang au niveau des cuisses et du ventre empêche le sang de remonter correctement du pied vers le coeur.

Cela peut engendrer certains troubles veineux dont les plus fréquents sont les jambes lourdes, l’œdème, les varices et phlébites.

La surcharge graisseuse ralentit aussi le sang dans les artères ; celles-ci se chargent de plaques d’athérome et les organes qui vivent aux dépens de ces artères souffrent (cœur- tube digestif- cerveau- reins- foie)

En péri opératoire...

Nos anesthésistes sont très a cheval sur les anticoagulants. Leur protocole est le suivant :

30 < IMC < 35 : Lovenox (Enoxaparine) 4000 unités en sous-cutané le soir pendant 15 jours à partir de la veille de l’opération

35 < IMC < 40 : Lovenox (Enoxaparine) 2000 unités en sous-cutané le matin et Lovenox 4000 unité le soir pendant 15 jours à partir de la veille de l’opération

40 < IMC < 50 : Lovenox (Enoxaparine) 4000 unités en sous-cutané matin et soir pendant 15 jours à partir de la veille de l’opération

50 < IMC : Lovenox (Enoxaparine) 4000 unités en sous-cutané le soir et 6000 unités le matin pendant 15 jours à partir de la veille de l’opération.

Risque de cancer et obésité

Aujourd’hui, il est clairement établi que le surpoids (IMC > 25) et l’obésité (IMC > 30) peuvent être liés au développement de plusieurs types de cancers.

Une circonférence abdominale trop importante, due à la présence localisée de graisse, augmente également ce risque, même dans le cas d’un poids sain. Éviter le surpoids et l’obésité, et atteindre ou maintenir un poids sain à l’âge adulte, est essentiel pour réduire le risque de développer certains cancers.

Le cancer de la prostate chez l’homme, de l’utérus et du sein chez la femme et le cancer du colon sont plus fréquents chez les obèses.

La lithiase biliaire est une complication fréquente de l'obésité

Les obèses ont souvent des calculs dans la vésicule biliaire.

Nous pouvons leur proposer son ablation en même temps que la procédure bariatrique (anneau, sleeve, bypass)

L’amaigrissement peut aussi entrainer des calculs biliaires.